Buzz Actu

La réaction de l’OMS à l’annonce d’un vaccin contre le Covid par la Russie

Suite à l’annonce de Vladimir Poutine sur le premier vaccin contre le coronavirus, l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) a réagi, rappelant que la ‘pré-qualification’ et l’homologation d’un vaccin passaient par des procédures ‘rigoureuses’.

‘Nous sommes en étroit contact avec les Russes et les discussions se poursuivent’ a déclaré Tarik Jasarevic, le porte-parole de l’organisation. ‘La pré-qualification comprend l’examen et l’évaluation de toutes les données de sécurité et d’efficacité requises recueillies lors d’essais cliniques’ a-t-il rappelé, soulignant que le processus serait le même pour tout candidat vaccin.

Ce vaccin est-il fiable ?

Pour le moment, la Russie n’a pas publié d’étude détaillée des résultats de ses essais permettant d’établir l’efficacité des produits qu’elle dit avoir développés.

Ainsi, Jean Michel Constantin, chef du service réanimation à la Pitié-Salpêtrière, appelle à la prudence : ‘On fera confiance quand on aura des données publiques, qui nous montreront quel est ce vaccin, comment il a été testé et comment il a été fabriqué’.

Selon l’OMS, 26 candidats vaccins sont au stade des essais cliniques à travers le monde et 139 au stade de l’évaluation préclinique. Parmi les 26, six avaient atteint fin juillet la phase 3 de leur développement. Celui qui est développé par le centre russe Gamaleïa était listé en phase 1.

Florian Krammer, microbiologistes de New York, s’interroge lui aussi sur l’efficacité de ce vaccin si prometteur qui est au centre des discussions aujourd’hui : ‘Je ne sais pas ce que fait la Russie, mais je ne prendrais certainement pas un vaccin qui n’a pas été testé en phase III. Personne ne sait s’il est sûr ou s’il fonctionne. La Russie met son personnel soignant et sa population en danger’ a-t-il écrit sur Twitter

.

La Russie travaille depuis des mois, comme de nombreux autres pays dans le monde, sur plusieurs projets de vaccins contre le Covid-19. Poutine espère que la Russie va passer prochainement à la production de masse du vaccin. Le ministre russe de la Santé, Mikhaïl Mourashko, a déclaré que le vaccin sera produit par le Centre Gamaleï d’épidémiologie et de microbiologie, où il a été développé, ainsi que par la société Binnopharm.

La Russie est désormais le deuxième pays le plus touché mondialement après les Etats-Unis avec 897 599 malades recensés et 15 131 décès.

En Russie, un bébé est né contaminé par le nouveau coronavirus dont était porteuse sa mère en Ossétie du Nord, dans le Caucase.

‘Une femme enceinte a été contaminée par le coronavirus, son bébé est né infecté’ a déclaré un porte-parole du ministère de la Santé régional. ‘Ils sont actuellement à la maison, leur état est satisfaisant’. Une naissance qui confirme que l’on peut être contaminé in utero puisque l’enfant a été contaminé par sa mère à travers le placenta.

bébé corona

Ce n’est pas le premier cas de ce type dans le monde depuis le début de l’épidémie car un bébé était déjà né infecté par le Covid-19 à la mi-avril au Pérou.

Dans le cas présent, le nourrisson est né dans un hôpital central de la ville de Beslan, où 17 sur 35 femmes enceintes sont infectées par le Covid-19, selon le responsable de la maternité de cet établissement, Hassan Tagaïev, cité par une chaîne de télévision locale.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close